• Orage en Camargue de Constance Heaven

     En 1803, la paix est fragile entre la France et l'Angleterre, très fragile... Qu'importe! Emma est ravie de quitter l'austère Cornouailles et de suivre son père à Paris. Paris qui s'abandonne aux plaisirs, après des années de terreur...
    Et lors d'un bal aux Tuileries, la jolie Emma fait la conquête de Lucien de Fontenoy, un jeune noble dont le père a péri sous la Révolution.
    Soudain un incident diplomatique provoque la colère de Bonaparte: tous les Anglais vont être arrêtés! Le père de la jeune fille disparaît...
    Eperdue, traquée, Emma va fuir avec Lucien vers le domaine des Fontenoy, en Camargue. Voyage périlleux aux côtés d'un homme de plus en plus secret et froid...
    Qui est ce Lucien qu'elle chérit mais connaît à peine ? Est-elle tombée dans un piège ?


    votre commentaire
  • Comme un feu dévorant de Constance HeavenSaint Pétersbourg entre 1905 et 1918 : la décadence de l'empire annonce la fin des Romanov. Dans cette tourmente révolutionnaire, Simon Aylsham, jeune médecin anglais, croise le chemin de deux femmes : Galina Panova, la belle étudiante pauvre, et la blonde Nina, princesse riche et choyée. Une romantique histoire d'amour.


    votre commentaire
  • Marietta de Constance HeavenQu'elle est belle, Marietta, sur la falaise du château de Glenlochy ! Ses cheveux roux flamboient dans le vent, elle respire avec bonheur l'air marin...

    Ils sont loin, ce dangereux beau-père, cette mère égoïste, dans un Paris où elle étouffait. Elle a retrouvé les Highlands, sa terre d'Ecosse, et sir Alasdair a accueilli avec joie sa petite-fille, son unique héritière. Une joie, Marietta s'en aperçoit vite, qui n'est guère partagée par les familiers du château. Pour eux, elle est l'intruse, l'ennemie même.Seul Coll, l'intendant, lui témoigne d'infinis égards. Et Marietta résiste mal à son charme - plus dangereux peut-être que tous les « sorts » et les pièges qui l'environnent...
    Avant son départ, elle avait reçu un billet anonyme « Ne venez pas à Glenlochy. Vous vous en repentiriez. »


    votre commentaire
  • Le maître de Ravensley de Constance HeavenOliver Aylsham est à peine sorti de l'adolescence et pourtant il se sent attaché, de tout son être, à l'ancestral domaine de Ravensley. Il chérit cette terre sauvage des Fens, ses rudes paysans, ses légendes encore vivantes. "La fille des fées", n'est-ce pas ainsi qu'on surnomme Alyne, l'enfant trouvée un jour sur la lande, la jeune fille dont la beauté aujourd'hui l'envoûte? Et soudain ce bonheur vacille... L'oncle d'Oliver, que l'on croyait mort aux Indes, est de retour, décidé à faire valoir ses droits. Impérieux et dur, ce sera lui le maître de Ravensley, le maître d'Alyne... Mais Oliver peut-il vivre loin des Fens, loin de la fille des fées?


    votre commentaire
  • Le château sous la lune de Constance HeavenEn ce mois d'août 1847, c'est le coeur battant d'espoir que la gracieuse Lisa quitte Londres pour Vienne, à l'invite de sa grand-mère, la baronne von Holstein. Vienne ou la fête perpétuelle! Tout semble s'offrir à la timide orpheline: le palais des Holstein, le luxe des parures qui exaltent sa beauté et, un soir de bal, l'amour peut-être.

    Peut-être... Qui pourrait lire dans le coeur de Julian von Falkenburg, grand seigneur raffiné, séducteur impénitent ?
    Quand grondent soudain les premiers troubles révolutionnaires, Lisa croit trouver un havre dans la propriété des Falkenburg, en Carinthie.
    Or c'est là, dans le huis-clos du "château sous la lune" ; qu'elle va découvrir l'envers de ce monde brillant: lourds secrets de famille, rivalités cupides et sauvages. Julian même l'effraye…


    votre commentaire
  • La reine et le gitan de Constance HeavenA la cour d'Elisabeth, il n'est pas de seigneur plus glorieux que Robert Dudley, comte de Leicester, le favori de la reine. Celui qu'elle nomme tendrement « Robin», celui que ses ennemis, innombrables, appellent «le gitan » - pour sa ténébreuse beauté. Comblé d'honneurs, conseiller tout-puissant, Dudley est en secret un homme tourmenté. Parce qu'au loin, sa fragile épouse, Amy, se consume de chagrin... Parce qu'il ne peut résister à sa passion pour la fascinante Elisabeth qui lui rend son amour mais se refuse pourtant. A la cour, on médit, on s'indigne, et la mort étrange et soudaine d'Amy envenime le scandale. La reine s'écarte de son favori. « Le gitan » est seul, suspect…


    votre commentaire